Glossaire:biofiltre

De Aquaponie
Aller à : navigation, rechercher

Filtre qui transforme des déchets azotés (expirés, déféqués, urinés...) en nitrate.

Son action repose sur l'activité d'au moins un organisme. Il s'agit le plus souvent de diverses espèces de bactéries (par exemple les nitrifiantes). Chacune effectue une étape du « cycle de l'azote », une série de transformations des déchets qui en fait des nitrates en un processus parfois appelé « minéralisation ».

Cycle de l'azote

Durant la première étape du cycle de l'azote des déchets (issus de processus respiratoires, digestifs, de décomposition...) sont transformés en ammoniac et en ammonium. La proportion du premier, qui est beaucoup plus toxique que l'autre, est proportionnelle au pH et à la température et de l'eau. « Une augmentation de pH d'une seule unité peut presque décupler la concentration d'ammoniac, tandis qu'une hausse de température de 5°C peut accroître cette concentration de 40 à 50 % » (Environnement Canada, 1999).

Consulter à ce propos le tableau des proportions ammoniac/ammonium ainsi que celui qui présente les quantités de déchets produites selon la taille d'un poisson rouge.

Si le cycle de l'azote est établi l'ammoniac et l'ammonium sont transformés en nitrite, qui devient lui-même nitrate.

Biofiltre d'un système aquaponique

Le biofiltre de la plupart des systèmes aquaponiques est son substrat, dans certains cas (par exemple si le substrat ne suffit pas) épaulé voire remplacé par un composant spécialisé (par exemple un filtre pour aquarium ou bassin).

Tout biofiltre contient au moins une masse de biofiltration.

Vocabulaire

Parfois écrit «bio-filtre» (de «bio-filtration»).

Anglais: biofilter, bio-filter, digester, biodigester, bio-digester.

Autres sources d'information