eau

De Aquaponie
Aller à : navigation, rechercher

Caractéristiques

Il est important de mesurer les paramètres physico-chimiques de son eau (en particulier lors de la phase d'établissement du cycle de l'azote), idéalement périodiquement et à tout le moins en cas de manifestation inhabituelle.

Pour ce faire, il existe dans le commerce des moyens de mesure, appelés « tests », pour certains sommaires (sur languettes) tandis que d'autres sont plus précis (réactif liquide, appelé « test en gouttes »).

Voici ce qu'il faut en retenir pour ce qui concerne l'eau douce et dans les conditions d'un système aquaponique (non d'un précis de chimie...).

Les principales caractéristiques à prendre en compte sont:

Température

Fondamentaux:

  • chaque espèce tolère un intervalle de valeurs et de régime de variation
  • son augmentation peut mener à une trop faible teneur en oxygène dissous

pH

Exprime l'acidité ou la basicité:

pH < 7
acide
pH = 7
neutre (ni acide, ni basique)
pH > 7
basique

Fondamentaux:

  • chaque espèce tolère un intervalle de valeurs,
  • un pH hors de l'intervalle réduit voire interdit l'absorption par les végétaux de certain(s) nutriment(s),
  • quasi toutes les espèces animales souffrent voire meurent d'une variation brutale (qui peut causer acidose ou alcalose). Léthargie, anorexie, certaines espèces pâlissent (production de mucus).

GH

Parfois encore appelé « dureté totale », « dureté permanente ».

Fondamentaux:

  • ce sont des carbonates et bicarbonates dissous, du « calcaire »,
  • ils sont utiles voire nécessaires à de nombreuses espèces (y compris aux bactéries nécessaires)... dans certaines intervalles de teneurs,
  • quasi toutes les espèces souffrent voire meurent d'une variation brutale (qui peut causer un choc osmotique). Mouvements désordonnés.

KH

Parfois encore appelé « dureté carbonatée », « dureté temporaire ». Contrairement au GH, le KH en soi n'a pas d'influence sur le bien-être des poissons.

  • si le KH est inférieur à 4 le pH peut varier vite après un ajout d'acide ou de base (ou une dilution) en quantité proportionnellement faible. Autrement dit le pH devient instable (le CO2 dégagé durant la nuit par la respiration animale et végétale, par exemple, causera une brutale acidification), ce qui est dangereux
  • un KH d'environ les 3/4 du GH établit un « pouvoir tampon » grâce auquel le pH demeure stable même après ajout d'une grande (proportionnellement au volume) quantité d'un acide, d'une base ou d'eau (dilution).

Nitrite

NO2-

Fondamentaux:

  • produit lors d'une phase (étape) du cycle de l'azote (des déchets deviennent des nitrites avant de devenir des nitrates)
  • c'est un facteur de risque aigu car:
    • les nitrites sont très toxiques pour les animaux car causent une rapide asphyxie,
    • les bactéries les transformant en nitrates sont fragiles et colonisent lentement
  • dans un système fonctionnant bien la teneur en nitrites de l'eau n'est pas mesurable (hors labo) car ils sont à mesure transformés

 Nitrate

NO3

Fondamentaux:

  • une teneur trop élevée est toxique à long terme: troubles de la croissance, déficiences du système immunitaire
  • dans un système fonctionnant bien la teneur en nitrates de l'eau est inférieure à 20 mg/l car les végétaux les consomment à mesure

Autres paramètres

Cl2, Fe, PO4, NH4, CO2